AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


Partagez | 




Vierge exotique
Vierge exotique
avatar
Originaire de : Egypte
Dn : 196
Esclave de : M. Valerius Serenus



Mérésânkh

░   Lun 21 Mai - 18:38   ░

Voir le profil de l'utilisateur

 
 
Ψ   Mérésânkh   Ψ
Groupe d'appartenance : malheureusement esclave

Identité complète : Mérésânkh "celle qui aime la vie"

Origine : Egyptienne

Liens de parenté : Fille du Gouverneur du Nome Hérôonpolis, Khnemibrê et de la grande prêtresse du temple de Sérabit el-Khadem dédié à Hathor, Nefertari

___________________________________

Récit d'un fait marquant :
Nous sommes cachés derrière les dunes de sable, attendant comme la vipère des sables que les souris s'endorment. Nous savons nous montrer patients pour frapper plus rapidement que la colère de Seth sur le désert. D'ailleurs, Seth est notre maître et nos épées sont habitées par sa fureur. Bientôt, Nouth avalera Râ et Thot sera notre ami. Les égyptiens sont là depuis quelques jours et les pierres précieuses se font abondantes dans les panier. Les femmes se trouvent déjà à l'intérieur du temple pour invoquer la protection d'Hathor mais Seth serait vainqueur cette nuit. Rien ne pourra nous arrêter, nous les Bédouins du Mont Sinaï.

Enfin les étoiles font leur apparition et la nuit notre alliée tombe sur le campement des mineurs. Tels des scorpions noirs, nous avançons à pas feutrés dans le sable, se gardant de se montrer dans la lueur des torches des gardes. Chaque éclaireur est méticuleusement tué, la gorge saignée ou la nuque brisée en silence. Anubis va avoir du travail ! Nous sommes un groupe de 10 hommes les plus habiles de la tribu et notre mission est d'ouvrir la voix pour que le reste des hommes nous épaulent pour piller et tuer ces chiens d'égyptiens. Nous ne vivons que dans les cris des victimes et leur sang étanche notre soif. Nous soumettons les femmes, consommons leurs chairs jusqu'à ce que notre virilité soit rassasiée avant de rendre rouge leurs étoffes blanches. Telle est notre jouissance et notre raison de vivre depuis que nous tenons sur nos jambes. Nous sommes éduqués à coups de bâtons et de combats, notre allégeance est pour notre épée, nous trouvons la gloire dans la mort, le désert est notre demeure.
Une fois les gardes principaux à terre, je pose mon amie d'acier à mes côtés et mets mes mains de part et d'autre de ma bouche et donne le signal. Dans un cri sauvage, nous nous abattons sur les tentes, telle une pluie de sauterelle. Les égyptiens nous offrent une pâle résistance et je dois dire que je suis frustré. J'ai bien échangé quelques coups d'épée mais je les massacre plus vite que je l'aurais imaginé. La surprise nous a aidés, la nuit nous a offert des yeux fatigués comme adversaires. Heureusement que le butin est de bien meilleure qualité que ces fils de chacal qui ne savent pas se battre avec dignité ! Les toiles brûlent, les derniers résistants meurent dans un râle sanglant et je me dirige vers le temple. Déjà, nous avons sortis les femmes de leur natte, la plus part sont nues. Certains ont déjà commencé à chevaucher les égyptiennes, plantant leur arbre de vie avec vigueur dans leur sexe, se délectant de leur cri de détresse et de douleur, et de leur supplication à la déesse qui les abandonnent.

Mais ce ne sont que des femmes de bas étage et je sais que l'élite m'est réservée. Je suis l'alpha de la tribu, le grand maître. Mes hommes retiennent cinq femmes dont la grande prêtresse, reconnaissable à son port altier, à son silence majestueux, à sa grâce charnelle. Et je sais que celle-ci aura le privilège de goûter à ma virilité. Je m'approche d'elle, lui attrape les cheveux et je viens plaquer ma bouche contre la sienne. Forçant ses lèvres closes, j'introduis ma langue pour la faire danser avec la sienne. Sauf que cette bâtarde me mord et je lui assène une violente gifle pour la punir de son impudence.

- Je ne savais pas qu'Hathor avait des lionnes en son sein ! Mes hommes ricanent. Je vais te montrer le sort qui est réservé aux chats sauvages, petite garce... !

- Chef, regarde ce que nous avons déniché derrière un autel !

Il tient par les cheveux une jeune femelle qu'il jette par terre. Cette fois-ci, la grande prêtresse réagit, paniquée et lâche un "non" de détresse. Il se pourrait bien qu'elle y tienne à la petite! J'attrape son menton et je lui relève la tête. Je suis frappé par la surprise mais un long ricanement se fait finalement entendre. Cette soirée est rentable ! Mon rire s'intensifie à mesure que je découvre les ressemblances avec... Sa mère!

- Une bâtarde de Keftiou! Je relâche la petite que mes hommes attrapent pour éviter qu'elle ne se débatte et j'empoigne fermement l'Hémèt-nétèr. Alors catin ? Est-ce que ton mari est au courant que t'as baisé comme une chienne un Keftiou ? Tu sais ce que je fais aux infidèles ? Et si tu te débats, ta bâtarde de fille va connaître le grand méchant loup avant l'heure !

Je lui arrache son pagne et j'honore sa féminité. Les cris de sa fille me donne le rythme, je me délecte de la contraction de son corps sous ma puissance. Je mors un de ses tétons pour la tenir en place quand je la pénètre, je la retourne et je la fais assoir sèchement sur mon arbre de vie, tandis que ma main fait sa propre exploration de son sexe et que ma bouche se repaît de sa peau cuivrée. Durant de longue minutes je profite de ce corps parfait avec rage avant de laisser exploser mon plaisir dans un râle bestial. Ca et là on voit des marques de morsures. Je prends un bout de tissu pour m'essuyer et je me retourne vers la petite. Son visage est baigné de larme.

- A toi ma petite, nous allons voir si tu es bien vierge !

- Tu avais promis ! Répondit la mère en m'attrapant le pied avec les dernières forces qui lui restent.

Je lui assène un coup de pied au visage pour me dégager et je me dirige vers la fille. Mes hommes la tiennent fermement pour ne pas qu'elle bouge et donc pour éviter un malencontreux accident. Doucement, je pose ma main sur sa joue pour lui donner une douce caresse.


- Tu n'as rien à craindre. Si tu es vraiment pure, je ne te ferai rien, ta valeur ne sera que plus inestimable.

Je me mets à la palper, me retenant de la prendre à mesure que mes mains découvrent ce corps aussi parfait que celui de sa mère. Je relève son pagne pour découvrir une belle toison brune. Délicatement, mon doigt vient explorer son intimité et je peux sentir son hymen intacte. Parfait ! Satisfait, je reporte mon attention sur la prêtresse. Je plonge la pointe de mon épée dans le feu et laisse la lame rougir avant de frapper sa joue avec le plat de ma lame. Une marque se forme en même temps que les deux femelles se mettent à crier.

- Je t'avais pourtant prévenue de ne rien tenter ! Je crois que tu as quelque chose en trop l'Amazone...

Je m'assoie à califourchon sur son ventre et pince son sein droit. Je fais courir ma lame aiguisée sur sa peau et lève en signe de victoire le sein sanguinolent. Je jette le morceau de corps dans le feu et une odeur de chair brûlée se fait sentir, vivifiante ! D'un signe de tête, deux de mes hommes vint tenir la mère, jambes écartées. Le sourire aux lèvres, je plonge mes yeux dans les siens et la panique que j'y lis fait battre mon coeur de plaisir. Je crois comprendre qu'elle a saisit ce qui va lui arriver.

- Je n'aime pas les putes dans ton genre et je pense que ton mari sera content que tu ne puisses plus aller te donner aux autres hommes... Je vais te faire passer l'envie ma belle !

Je sors un poignard et pour garder un peu de suspens, sinon ce n'est pas drôle ! Je rase les poils pubiens... Puis je prends une de ses lèvres que je tranche d'un coup vif. La deuxième rejoint bientôt sa soeur dans le feu. Las de sang et de hurlement, je reprends mon épée et je pose la pointe sur son ventre.

- Tu salueras Anubis de ma part, chienne !

Lentement, j'enfonce mon arme dans son ventre et mon dernier plaisir est de voir la fille, tremblante, recueillir le dernier souffle de sa génitrice. Je lance les derniers ordres, on attache les mains des quelques prisonniers et j'attache moi-même les pieds de la Keftiou. Je grimpe sur un cheval et mes hommes me passe la fille que je plaque contre mon torse et ainsi éviter de la faire tomber durant le voyage que nous effectuons jusqu'à Capoue pour vendre le fruit de notre nuit.

___________________________________

Chronologie :
  • -93 av J.C. : Naissance de Mérésânkh à Edfou. On remarque de suite ses yeux bleus/verts et on la voit comme une bénédiction d'Hathor
  • -87 av J.C. : son père est nommé gouverneur du Nome Hérôonpolis dont la ville minière Sérabit el-Khadem appartient, célèbre pour sa turquoise, pierre sous la protection d'Hathor. Sa mère est nommée, anciennement prêtresse funéraire au temple d'Hathor d'Edfou, grande prêtresse du temple d'Hathor de Sérabit el-Khadem. Elle accompagne les mineurs et l'armée pour attirer la protection d'Hathor lors des expéditions pour ramener la précieuse pierre bleue
  • -82 av J.C. : Mery reçoit l'appel d'Hathor et est initiée au culte de la Déesse
  • -79 av J.C. : première expédition de Mery au temple de Sérabit en tant que joueuse de sistre
  • -77 av J.C. : Mery gravit les échelons, on la dit messagère d'Hathor et ne vit que pour la déesse
  • -75 av J.C. : Mery devient prêtresse supérieure musicienne. Elle chante, joue du luth, de la double flûte et du sistre
  • -74 av J.C. Juin : attaque de Sérabit par les bédouins au moment d'une expédition. Mery est faite prisonnière, la plus part des autres personnes présentes sont tuées, dont sa mère, violée et sauvagement assassinée sous yeux
  • -74 av J.C. Juillet : Mery est vendue comme esclave sur l'Agora de Capoue


Moralité :
La petite ne parle pas durant le voyage jusqu'à Capoue. Tant mieux pour elle, je déteste les femelles qui parlent trop ! Elle a bien essayé de se rebeller mais très vite, elle s'est enfermée dans un mutisme total. Tout ça ne nous avance pas sur son identité. Heureusement qu'une égyptienne qui a retourné son pagne jette son venin sur la petite. Elle nous la décrit comme une fille de bonne société, calme et douce. Elle ne vit que pour sa déesse et la musique. Studieuse et intelligente, ce serait une bonne oratrice qui ne veut que le bien de son prochain. Trop sage ! Aucun goût pour l'aventure, je les préfère plus farouches. Mais au moins, elle pourra se vendre facilement. A ses futurs maîtres de la modeler tels leurs désirs. Je pense quand même qu'elle en a à revendre la petite et que si elle n'était pas destinée à la vente, elle aurait été plus sauvage. Je découvre qu'elle avait pour titre messagère d'Hathor et on lui promettait un bel avenir de grande prêtresse. Elle aurait pu découvrir tous les secrets de sa Déesse fétiche, il paraîtrait même que la grande épouse royale avait eu vent de la Keftiou. Je ne me fie guère aux racontars de le langue de vipère, reconnaissant la jalousie dans ses paroles mais ces détails feront grimper son prix de vente ! A moi la fortune !

Description à volonté : La femme n'est pas maigrichonne et pour tout avouer je les préfère avec des formes, c'est bien plus appétissant. Son pagne attaché juste sous sa poitrine laisse à la vue de tous le plaisir d'apprécier ses seins bien ronds, haut placés et fermes. Sa peau a une belle couleur caramel, ses cheveux noir de geais cascadent sur ses épaules avec brillance et ses yeux d'un si beau bleu... Ca va nous rapporter gros ! Une Keftiou, c'est si rare de nos jours! J'ai peut-être menti en disant que sa mère était une catin et qu'elle avait baisé un Keftiou... Sous la neuvième dynastie, les échanges avec les crétois étaient très courants et ce n'est pas impossible d'avoir de leur sang dans nos veines. Elle n'est pas très bavarde et même les menaces n'ont aucun effet. Elle sait que je ne veux pas qu'on la maltraite pour sa valeur marchande mais les autres femelles ont parlé à sa place ! Car une femme parle quand on lui promet de la laisser en vie et c'est tellement jouissif de voir la lueur de surprise dans leurs yeux morts !
Nous avons de la marchandise de qualité : fille d'un gouverneur et d'une grande prêtresse, elle sait lire et écrire, parle le grec et le latin, chanteuse et musicienne et surtout, elle est vierge.





Pour mes statistiques, comment es-tu arrivé sur l'I.Ro. ? Par Aphrodite (hasardeusement) et par Vampire's Kingdom

Quel âge as-tu ? (ou une tranche) 22 balais (et pas 22 aspirateurs!)

Et enfin, quelle est la clef du règlement ? Vesta ou Hesta, comme vous voulez ^^

Des choses à ajouter sur toi ou sur ton personnage ? CACAHUETE !!!!!


 




Vierge exotique
Vierge exotique
avatar
Originaire de : Egypte
Dn : 196
Esclave de : M. Valerius Serenus



Mérésânkh

░   Mar 22 Mai - 13:51   ░

Voir le profil de l'utilisateur

 
 
Ψ   Mérésânkh   Ψ
Double post pour dire que j'ai terminé ma fiche !


 




Serpent mystique
Serpent mystique
avatar
Originaire de : Rome
Dn : 7530
Domina de : Ioanna



Livia Octavia Sestia

░   Mer 23 Mai - 23:11   ░

Voir le profil de l'utilisateur http://liro.forumactif.fr/  

 
 
Ψ   Mérésânkh   Ψ
J'ai lu ton récit goresque petite esclave ! mrgreen Sache que j'ai beaucoup aimé ta façon d'écrire, c'est hypnotique.

Tu auras ta dot de 1dn quand le cacahuéto-man sera passé te faire réagir et te valider !
 




Vierge exotique
Vierge exotique
avatar
Originaire de : Egypte
Dn : 196
Esclave de : M. Valerius Serenus



Mérésânkh

░   Jeu 24 Mai - 10:17   ░

Voir le profil de l'utilisateur

 
 
Ψ   Mérésânkh   Ψ
J'ai pris beaucoup de plaisir à écrire la fiche aussi embarassed

Merci beaucoup ô Livia


 




Roi de la saucisse
avatar
Originaire de : Sardaigne
Dn : 46
Esclave de : Cnaelus Lentulus Batiatus



Han

░   Jeu 24 Mai - 12:26   ░

Voir le profil de l'utilisateur

 
 
Ψ   Mérésânkh   Ψ
Bon j'attendais que tu sois validée officiellement pour te le dire, mais tant pis: j'adore ton histoire!! Originale et super intéressante, j'ai hâte de voir ton personnage évoluer what a face
 




Vierge exotique
Vierge exotique
avatar
Originaire de : Egypte
Dn : 196
Esclave de : M. Valerius Serenus



Mérésânkh

░   Jeu 24 Mai - 12:31   ░

Voir le profil de l'utilisateur

 
 
Ψ   Mérésânkh   Ψ
Ca fait plaisir à lire what a face


 




Serpent mystique
Serpent mystique
avatar
Originaire de : Rome
Dn : 7530
Domina de : Ioanna



Livia Octavia Sestia

░   Jeu 24 Mai - 17:11   ░

Voir le profil de l'utilisateur http://liro.forumactif.fr/  

 
 
Ψ   Mérésânkh   Ψ
Encore moi pour un nouveau test de réaction à chaud (oui, je suis trop impatiente pour attendre notre barbare adoré razz ).

Tu fais un rêve chaque nuit. Dans ce rêve, tu revois toujours ta mère se faire massacrer sous tes yeux et tu es impuissante. Puis, ce soir, tu t'endors, et tu succombes une fois de plus à ce rêve. Cependant quelque chose est différent. Ce soir, tu peux la sauver. La grande déesse Isis te donne le pouvoir de prévenir cette horreur.
Raconte-nous comment tu la sauves et comment tu détruis les monstres qui ont osé s'en prendre à vous. Et donne t'en à cœur-joie sur les détails, j'aime ta goritude coeur
 




Vierge exotique
Vierge exotique
avatar
Originaire de : Egypte
Dn : 196
Esclave de : M. Valerius Serenus



Mérésânkh

░   Jeu 24 Mai - 21:04   ░

Voir le profil de l'utilisateur

 
 
Ψ   Mérésânkh   Ψ
(j'vais passer pour la barbare du forum alors que Mery est toute gentille xD)

Je ne veux pas. Bès ne me protège plus et les cauchemars m'agressent chaque fois que Thot se montre. Je ne veux pas fermer les yeux et revoir inlassablement ces images d'horreur. Résignée, je me couche sur mon lit de fortune et tremblante, j'arrive à accéder au monde des rêves. Je ne suis guère surprise d'assister impuissante à cette terrible nuit. Je suis agrippée par les bras et les larmes coulent à flot sur ma peau cuivrée. Pourquoi tu ne me protèges plus Bès ! Je n'ai jamais falli à ma mission de prêtresse, j'ai donné ma vie pour vous les Dieux. J'ai besoin de toi et tu restes silencieux à ma souffrance...

Soudain, un éclat m'aveugle et je ferme les yeux pour me protéger de la lumière éclatante. Papillonnant, je distingue une forme humaine. La crois de vie dans une main, la coiffe en forme de siège, cette beauté irréelle et irradiante... Isis, mère d'Horus et épouse d'Osiris.


- Mérésânkh, je réponds à ton appel. Je ne peux changer le passer mais je peux t'aider à vaincre le poison que Seth a distillé dans ton sommeil. Je serai ta main vengeresse. Bats-toi pour sortir gagnante et pouvoir dormir en paix.

Je vois mes mains briller et une puissante chaleur m'envahit. Je vois le bédouin arracher les vêtements de ma mère et je réagis. J'écrase les pieds de mes assaillant avec fureur. Une fois libre, je me jette sur un reste de bâton dont l'extrémité est rougeoyante. J'ai à peine le temps de me retourner que déjà, les deux hommes se précipitent vers moi pour me plaquer contre le sol. Je me baisse rapidement, mes sens aiguisés par la déesse. Je me mets en face de l'un et je lève mon bras pour venir faire rencontrer le bout du bâton avec son dégoûtant et infâme sexe. Pendant que l'un hurle et que l'autre me regarde atterré, j'en profite pour planter mon arme improvisée dans son oeil, fronçant le nez sous l'odeur abjecte qui s'en dégage.

Le monstre qui allait violenté ma mère la délaisse et focalise son attention sur moi.


Mère, cours ! Isis est à mes côtés!

Un sourire de soulagement se peint sur sa bouche et elle disparaît dans un halo de lumière. J'ai pu la sauver. D'un coup, tout disparaît autour de moi. Un cercle de flamme se dessine, empêchant une fuite de ma part. Mon combat va se produire. L'abominable se tient devant moi, ses lèvres étirées en un sourire mauvais. Je vois la flamme de Seth luire dans ses yeux. La voix d'Isis résonne dans ma tête

" Je suis avec toi. Montre les véritables forces de l'Amour et de la pureté. Seth ne vaincra pas ! "

Un rire sinistre sort de la bouche du bédouin et sous mes yeux ébahis, il se transforme en chimère monstrueuse. Il a le corps de la terrible Sekhmet, la queue de l'ignoble Apopis, les crocs de l'impétueux Sobek et la tête du malfaisant Seth. Je recule d'un pas, tremblante. Une sensation brûlante se fait sentir dans ma main droite et je vois le bâton que je tiens toujours se transformer en une longue épée.

" Va, Mérésânkh ! C'est ton combat ! " Résonne la voix d'Isis.

Ragaillardie, je me mets en position de combat. Je lâche un cri sauvage et m'élance vers la Bête. Cette dernière m'imite et charge. Je saute sur le côté, évita sa queue de justesse qui s'abat avec fureur sur le sol. Je tente de lui sectionner son talon d'Achille mais un coup de patte m'envoie près de la limite du cercle enflammé. Sonnée, je me relève tant bien que mal et je referme ma poigne sur la garde de l'épée. De nouveau, je m'élance vers l'Immondice qui esquive mon estoque. Je fais pleuvoir les coups, tout en essayant d'éviter les siens. La rage anime mon coeur et mon bras, galvanisée par la présence de la Déesse en mon âme. La Monstruosité avance sa gueule dans ma direction, les crocs luisant qui ne veulent que ma chair. J'esquive et je mets toute ma force pour enfoncer jusqu'à la garde mon épée dans son oeil droit. Je m'accroche fermement à mon arme tandis que la Chimère tente de me chasser avec sa patte avant, telle une mouche agaçante. Elle se lacère le visage en même temps que mon dos. Ma peau se déchire sous ses griffes acérées mais la vision du corps mutilé de ma mère me donne assez de courage pour tenir bon. J'essaye de relever mon arme pour atteindre son cerveau et ainsi en finir une bonne fois pour toute avec la créature de Seth. Je n'arrive qu'à lui trancher la racine du nez avant d'être projetée au sol, la sueur et le sang se mêlant à la terre.
Haletante, je m'aide de mes bras pour me relever. Tous mes muscles sont meurtris et je me crispe sous la douleur. Je cherche mon épée du regard et je remarque avec horreur qu'elle se trouve à mon opposé, derrière la Bête. Faisant fi de la douleur, je cours et je suis à quelques pas de mon arme quand le Monstre qui a retrouvé ses esprits, abat sa patte sur ma jambe. Un sinistre craquement se fait entendre et je hurle. Fracture ouverte. Je relève ma tête et regarde le visage complètement défiguré de la créature. Des lambeaux de peau pendent de par et d'autre de sa gueule, son oeil n'est plus que sang et fluide visqueux. Je tends ma main et je peux toucher l'épée de la pulpe de mes doigts. Il fond sur moi pour me donner le coup fatal et j'arrive enfin à attraper l'arme ai moment où je peux sentir son haleine fétide. Lançant mes dernières forces, j'enfonce la lame dans son palais, son sang m'arrosant abondamment. J'ai vaincu.

Je me réveille en sursaut, les cheveux collés à mon front, la respiration rapide. Je me suis débarrassée du poison de Seth et Bès pourra à nouveau veiller à mon paisible sommeil.


 




Serpent mystique
Serpent mystique
avatar
Originaire de : Rome
Dn : 7530
Domina de : Ioanna



Livia Octavia Sestia

░   Jeu 24 Mai - 21:17   ░

Voir le profil de l'utilisateur http://liro.forumactif.fr/  

 
 
Ψ   Mérésânkh   Ψ
*-* j'ai envie de dire que c'est la fiche la plus... émouvante et passionnée que j'ai lu depuis le début. Encore une fois tu attendras Wito pour les cacahuètes mais je te valide sans plus attendre, que tu ailles à nouveau nous émerveiller.

Et en passant, je te verrais bien dans l'arène razz

Tu as déjà eu ta dot je crois, hein ?
 




Vierge exotique
Vierge exotique
avatar
Originaire de : Egypte
Dn : 196
Esclave de : M. Valerius Serenus



Mérésânkh

░   Jeu 24 Mai - 21:21   ░

Voir le profil de l'utilisateur

 
 
Ψ   Mérésânkh   Ψ
*ne sait plus où se mettre*
Arrêteuuuh ! Tu vas me faire rougir !!!!

(je suis toute chose de lire ton commentaire lick )

Ah non non non non ! C'est parce que c'était un rêve et qu'Isis m'aidait ! J'suis une gentille faible jeune fille moi !

Pour ce qui est de la dot, de un, pour 1 dn je ne vais pas chipoter et tu as marqué

Citation :
Tu auras ta dot de 1dn quand le cacahuéto-man sera passé te faire réagir et te valider !

Donc je ne sais pas mais je ne crois pas ^^


 




Serpent mystique
Serpent mystique
avatar
Originaire de : Rome
Dn : 7530
Domina de : Ioanna



Livia Octavia Sestia

░   Jeu 24 Mai - 21:23   ░

Voir le profil de l'utilisateur http://liro.forumactif.fr/  

 
 
Ψ   Mérésânkh   Ψ
Voilà c'est fait. Pas comme si 1dn allait ruiner Papa mrgreen

Wito, les cacahuètes !
 




Vierge exotique
Vierge exotique
avatar
Originaire de : Egypte
Dn : 196
Esclave de : M. Valerius Serenus



Mérésânkh

░   Jeu 24 Mai - 22:01   ░

Voir le profil de l'utilisateur

 
 
Ψ   Mérésânkh   Ψ
Ouiiiiiiii ! Les cacahuètes !


 




Cacahuétoman
avatar
Originaire de : Rome
Dn : 95
Esclave de : Septus Allus Magnus



Wito

░   Ven 25 Mai - 8:18   ░

Voir le profil de l'utilisateur

 
 
Ψ   Mérésânkh   Ψ
*Se faceplant devant tout le monde*

Aaaaargh... Pitié... J'en ai maaaaaaaarre...

DÉSOLE DU R'TARD, j'ai pas trop l'ordi, l'inspi, le temps... en ce moment, et malgré mon incompétence prouvée , je peux quand même faire ça !

*Lui apporte une ENOOORME cacahuète qui a une tête bizarre, des yeux et une bouche et qui dit : "BONJOUR !" avec une voix débile !*


 




Vierge exotique
Vierge exotique
avatar
Originaire de : Egypte
Dn : 196
Esclave de : M. Valerius Serenus



Mérésânkh

░   Ven 25 Mai - 9:52   ░

Voir le profil de l'utilisateur

 
 
Ψ   Mérésânkh   Ψ
Ne t'inquiète pas, ce n'est pas grave tant que j'ai eu ma cacahuète !

*va caliner sa cacahuète*

Merci ô grand de la cacahuète!


 








Contenu sponsorisé

░      ░


 
 
Ψ   Mérésânkh   Ψ
 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Iliade Romaine ::  :: - accéder à la catégorie - :: Recueil des fiches validées-